La Prière

 

Dans ma vie personnelle, où je travaille beaucoup avec le psychisme et dans le but d'aider mes semblables, il y a la prière. Je n'ai nul besoin de me rendre dans une église, un temple, une synagogue, une mosquée pour prier. C'est un état dans lequel je peux me plonger naturellement, même s'il y a du bruit autour de moi ou que je suis en train de conduire.
Ce besoin impérieux que je ressens ne s'explique pas. Au moment même où je prie, c'est comme si je me connectais avec l'Univers. Je me fonds en lui et je deviens sensible à toutes les douleurs. Cependant, ce n'est pas une situation stressante, bien au contraire. Si je ressens la douleur du Monde à travers tous les atomes de mon corps, je perçois également une présence bienfaisante dont la bonté rayonne. Je m'aperçois qu'avec la prière s'ouvre aussi un chemin vers une perception aigüe d'une puissance qui me rassure et me donne des réponses. C'est durant ce moment privilégié, comme suspendu hors du temps, que je peux demander à cette puissance protectrice, que l'on pourrait appeler Dieu, de venir en aide, dans toute sa bonté, à ceux qui souffrent ou qui cherchent leur chemin dans l'obscurité.
Car on ne prie pas pour soi. La prière est totalement désintéressée. Si je prie pour demander de la force et du courage, c'est parce que j'ai besoin de cette force et de ce courage pour aider les personnes qui viennent à moi et me demandent de les soutenir et les soulager. Je ne suis qu'un vecteur à ce moment précis. J'ai reçu un don pour le mettre au service des autres. Il ne m'appartient pas. Aussi la prière me ressource et me permet de continuer le chemin que je dois suivre.
Il est souvent très difficile de recevoir tout un flux d'émotions négatives qu'envoient, sans s'en rendre compte, les âmes et les corps en souffrance. Prier me permet de rester forte pour remplir la mission qui est la mienne.
Parfois, je me mets en condition de prier car un être en détresse me contacte et c'est immédiatement que je dois tenter de soulager sa douleur. Au moment de prier, je pense à cette personne puis je m'incarne en elle et je partage ses souffrances. Mais immédiatement, je suis submergée par l'Amour, celui que m'insuffle la prière. Et là, je sais que je peux, que je vais aider cette personne qui a été dirigée vers moi afin que j'allège son fardeau.
La prière doit être réservée à répandre le bien autour de soi et la prière est avant tout un acte altruiste, jamais calculateur car dans ce cas, le miracle de la prière n'a jamais lieu.
Laissez les autres prier pour vous mais vous, soyez sincère et généreux et vous serez aidé dans les difficultés que vous rencontrez.
Vous découvrirez dans le prochain article les prières que je pratique au quotidien, et qui vous apporteront un réel soulagement et une aide puissante.
De tout cœur et dans la joie de vous retrouver !
Carine voyante

coeur amour fluide carine voyante don prière vie miracle prier

Commentaires (1)

Béatrice
  • 1. Béatrice | 01/02/2012
Très bel article ; je partage ton point de vue, la prière doit être désintéressée ; c'est bien souvent pour des personnes qui nous sont chères que nous prions ; pour que les épreuves ; les difficultés trouvent une issue favorable ; les épreuves sont toujours moins lourdes à porter lorsqu'elles sont partagées, la prière apaise, nous sommes en communion avec Dieu ; souvent je rentre dans une Eglise, pour prier, j'aime le silence de ce lieu, j'aime allumer un cierge et prier....Lorsque je sors , je me sens légère.....

Tout simplement Merci ; tu nous ouvres ton coeur Carine ; nous avons beaucoup de chance de te connaitre

Bises
Béatrice

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×