Les Âmes Soeurs

Les âmes sœurs au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarités nouées par quelques occasions ou commodités, par le moyen duquel nos âmes s'entretiennent.

En l'amitié de quoi je parle, elles se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel qu'elles effacent et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : « Parce que c'était lui, parce que c'était moi. » Ce célèbre passage tiré des Essais de Montaigne résume à lui seul cette merveilleuse alchimie qui lie deux âmes pour n’en former plus qu’une. Vibrant hommage relatant l’amitié qu’il a vécue avec La Boétie, il est certainement la plus belle définition des âmes sœurs... Car les âmes sœurs ne se cherchent pas : elles se trouvent.

Lors de cette rencontre, nous savons intuitivement, sans que rien ne puisse l’expliquer, qu’une connexion s’opère, et nous éprouvons le sentiment profond que nous connaissons l’autre depuis toujours. « Je sais que c’est elle », « Je sais que c’est lui ».

Ainsi, notre âme sœur, cette belle âme de rappel, nous insuffle subtilement le souvenir de ce que nous avions oublié, elle a l’art de nous dire que nous nous partageons, en toute évidence, une histoire commune. Et cet engagement mutuel dépasse notre conscience : ce flux qui nous transcende, nous l’entendons chuchoter en nous, même si les circonstances de la vie nous séparent. Platon avait déjà formulé cette osmose unique dans Le Banquet en prêtant ces paroles à Aristophane : [...] c’est se fondre le plus possible dans l’autre pour former un même être. [...]. Le nom d’amour est donné à ce souhait de retrouver notre totalité [...].

La découverte de l’âme sœur serait donc ce retour à l’état d’unicité originelle que nous conte le mythe d’Androgyne : fiers d’être deux êtres en un seul, les Androgynes voulurent défier les dieux et accéder à l’Olympe. Furieux, Zeus décida de les punir en les séparant en deux moitiés distinctes. Les Androgynes entreprirent alors une longue quête de l’âme aimée. L’amour serait-il donc inspiré par ces retrouvailles avec l’être que nous a ôté la colère des dieux grecs ? Mais quel amour ? Celui qui nous permet de nous épanouir, celui qui active une flamme pérenne, celui qui se nourrit de patience, d’attente sereine, d’acceptation de l’autre tel qu’il est, et non tel qu’on voudrait qu’il soit. Loin de la violence du coup de foudre (encore un coup de Zeus !) peu enclin au partage, cet amour-là est une invitation au voyage, à la plénitude, une ode à la douceur mystérieuse de se parler sans dire un mot.

Etre avec une âme soeur, c'est ressentir et vivre de l'intérieur cette connexion particulière, inexplicable...Ce sentiment délicieux et puissant peut nous conduire à nos émotions les plus profondes et à des leçons que nous avons à apprendre de cette vie. C'est un avancement, un accomplissement qui parfois, se fait avec difficultés pouvant engendrer un état de "mal à l'aise" pouvant même aller jusqu'à la fuite !

Mon enfant, ma sœur... Qui, mieux que le poète, a célébré cette harmonie des âmes ? Mon double, mon ami, mon amour, je t’ai reconnu à cet enchantement qui a embrassé nos ombres, celui qui nous a engagés, sans règles ni contraintes, à fusionner en un équilibre absolu...

Article réalisé par Carine Voyante.

Découvrez très prochainement la suite des Âmes Soeurs:

-Les Âmes Jumelles
-Les Flammes Jumelles

L'Amour, l'Amour, l'Amour...ce merveilleux cadeau du coeur!

Carine

Commentaires (4)

Cyrile
  • 1. Cyrile | 31/12/2014
Coucou,

Comme toujours , très intéressant...
Et vrai....

Cyrile
Corinne
  • 2. Corinne | 30/12/2014
Très intérresant et joliment écrit.
Christine
  • 3. Christine | 28/12/2014
Très beau visuel.
ingrid
  • 4. ingrid | 27/12/2014
WAOUH!!Ma bichette ,ton article est joli,vrai et bien expliqué.Gros bisous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×